Skip to content

Le secteur du fast-food is prepared for 10 days of the entrée in vigueur?

As of January 1, 2023, the rapide restoration teachings ought to solely suggest the reusable vaisselle to all of the purchasers who devour it on the spot. A quelques jours de l’entrée en vigueur de cette mesure, le secteur du fast-food est-il prêt?

In ce froid midi de décembre, des lycéens aux joues rouges avalente un burger à l’étage du McDo. Devant eux, a cornet de frites en plastique rouge vif, prototype des contenants réutilisables qui deviennen obligatoires à compter du 1er janvier dans la restauration rapide.

“I am not in the dead of night, however I am doing properly that I am compulsory”, says Tom Fresneau, 16, who comes déjeuner avec son copain Ilane. “Après, ça coûte plus cher que le papier et le carton, I perceive that ça is an issue for les petits fast-foods qui risquent d’augmenter leurs prix”, remarked-t-il.

As of January 1st, the fast restoration must return to the reusable vessel for the dishes and the boissons serving the desk, the place the gobelets, couvercles, assiettes, recipients or couverts are current, in software of the regulation relative to la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (Agec) voted in 2020.

180,000 tons of déchets chaque année

Les enseignes de restauration rapide serve 6 billion repas at 30,000 factors of sale in France, which generates 180,000 tons of déchets chaque année. Pour massive chains equivalent to McDonald’s, Fast, KFC or Domino’s Pizza, which use a profusion of packaging and vaisselle jetables, it’s agit de changer de modèle.

“C’est une mesure emblématique. Si c’est bien appliqué demain, ça fera une différence très concrète pour les gens, ça va indéniably dans le bon sens”, estimates Moira Tourneur, of the NGO Zero Waste France.

Situé sur une artère très commerce, le McDonald’s de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a dû recruiter “pour la plonge en journée, des hôtesses à l’accueil pour accompagner les purchasers et leur explicer le tri parce que dans un premier temps, c’était très compliqué, et aussi au stage du comptoir et du service à desk”, defined to AFP Maria Varela, sa directrice.

“All the pieces that’s in cardboard is maintained in reusable plastic. I’ll fail to evaluate the procedures in delicacies, separate the instructions from the place of cells to emporter, prévoir des espaces de stockage…”, détaille-t-elle. Des travaux de rénovation de l’établissement ont été l’event d’adapter la delicacies, exiguë, à cette nouvelle obligation.

Des gobelets “souvent emportés”

Cet établissement pilote qui emploie 70 salariés et réalise 80% de ses ventas en livraison ou à emporter – contre 50% en moyenne pour les 1,527 McDo de France – est l’un de ceux qui, depuis un an, onté testé divers contenants réutilisables en see or porcelain; Earlier than the chain didn’t select to plasticize the titan, it was thought of très résistant.

Au 1er janvier, 90% des eating places de la chaine seront prêts, selon un porte-parole de McDonald’s France. Les purchasers, eux, jettent encore parfois les contenants à la poubelle… or les emportent, specifically les jeunes, habitués à finir leur boisson à l’extérieur de l’établissement.

Chez Subway, respecting an obligation that “considerations 95% of the goblets”, selon une porte-parole, additionally demanded “plusieurs mois d’experimentation et de exams”, a “marketing campaign of sensitization” auprès des franchises et des affichages in corridor destined for purchasers.

Are software “menacée”?

Malgré le “achieve environnemental immédiat” que constitue cette mesure, son software est “menacée”, ont estimé cinq ONG, dans une tribune publiée par Le Journal du Dimanche December debut.

Automobile si certains acteurs “font preuve de bonne volonté”, d’autres “risquent fort de louper l’échéance du 1er janvier”, s’inquiètent Surfrider, Zero Waste France, No Plastic in my Sea, Collectif EC2027 et Réseau Consigne, who Appellent les consommateurs à “sanctionner les enseignes qui ne respecteraient pas la loi” et le gouvernement à contrôler l’software de la loi.

De facto, à moins de deux semaines de l’échéance, the grandes enseignes are montrent reticentes à détailler leur niveau de préparation et l’investissement réalisé.

Quant à la filière européenne des emballages (EPPA), she estimates that the vaisselle réutilisable at “au closing un bilan environnemental plus mauvais que celui des emballages en papier”. Elle “doit être lavée et séchée”, à grand renfort “d’energie, d’eau et de detergentes”, a souligné son président Éric Le Lay dans une tribune récente.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *